Header1 Corinne Verstraete

Mini-série Leading Ladies – Corinne Verstraete

16 mai 2019

Dans ce deuxième épisode de notre mini-série Leading Ladies, nous rendons visite à MediaCom Belgique, où nous sommes accueillis par la toute nouvelle Managing Director, Corinne Verstraete. Il faut encore un peu s’y habituer, car son prédécesseur, Christian Kevers, a occupé cette place pendant 24 ans. Nous profitons de l’occasion pour lui demander son sentiment sur une série de tendances sectorielles et sa vision sur la conduite internationale de l’entreprise.

Écoutez le podcast ici

 

Dans un environnement professionnel compétitif, les projets à succès retiennent toujours, logiquement, toute l’attention. Pourtant, en tant qu’être humain ou entreprise on apprend souvent le plus des projets qui échouent. Beaucoup d’organisations s’efforcent dès lors de développer une culture dans laquelle il est permis de faire chou blanc, justement parce qu’on en retire d’autant plus d’enseignements. Corinne en est partisane.

 

« Selon moi, ‘échec’ n’est pas une bonne formulation. L’idée est qu’on peut tester, et tester signifie qu’on ignore quel sera le résultat. Cela est cependant permis, car on en retire des enseignements. Pour le moment qu’on part de la bonne philosophie, de l’orientation client et de la qualité du travail. Quant au fait que par la suite les résultats ne se laissent pas mesurer de façon positive sous forme de chiffres purs et durs, ça n’est pas grave, car on en aura retiré des enseignements. Il n’est pas toujours aussi facile de l’appliquer, mais j’estime que nous devons nous y prendre prudemment et que nous devons pouvoir l’accepter. »

 featured2 Corinne Verstraete

 

Un discours clair de la part de Corinne. Il faut pouvoir tirer des enseignements des cases, qu’ils réussissent dans leur dessein ou non. Voilà pourquoi il est important aussi que toutes les métriques soient soigneusement conservées. Sommes-nous toutefois encore en mesure, de nos jours, de voir le branding et la performance comme deux dimensions distinctes ?

 

« Le branding et la performance sont indissociables. On ne peut pas considérer le branding comme quelque chose d’immensurable ou quelque chose qui vit tout bonnement chez les consommateurs. Le branding se mesure de façon très précise avec des KPI spécifiques pouvant varier de marque en marque. Cette ‘Brand Health’, c’est aussi un aspect sur lequel nous pouvons plancher en tant qu’agence média et de contenu. En quelle mesure la marque est-elle populaire ? En quelle mesure est-elle reconnaissable ? À quel point se distingue-t-elle de ses concurrentes ? Cet exercice, nous devons aussi toujours oser le faire en interne chez MediaCom, afin de, davantage encore, nous positionner sur le marché en tant que marque forte. »

 

Extra Corinne Verstraete

 

Avec Corinne Verstraete, MediaCom Belgium a une femme de talent à la barre. Où aurait-elle toutefois mis à profit ses talents si elle n’avait pas atterri dans le monde média ?

 

« Je dois dire que pour moi, le monde des médias et de la publicité a bel et bien toujours été le ‘plan A’. Il est vrai qu’enfant, j’ai toujours voulu devenir vétérinaire, mais cela ne s’est pas fait. Qui sait, il n’est peut-être pas trop tard. Mon cœur fond toujours un peu quand je vois des animaux. Moi-même, j’ai longtemps fait du cheval et aujourd’hui je possède également deux cochons d’Inde et un chien, Pepsi, qui m’accompagne souvent au bureau. Étant souvent occupée avec des animaux à mes heures libres, si je ne m’étais pas retrouvée dans ce secteur, vétérinaire aurait bel et bien été une bonne alternative. »

 

En fin d’épisode, Corinne a aussi fait le récit passionnant de sa première expérience professionnelle en demi-teinte à Londres.

 

Découvrez ce que vous ignoriez au sujet de la première expérience professionnelle de Corinne. Ecoutez l’interview complète dans notre podcast, Afrit 10

 

Découvrez ici Afrit 10

Catégorie: Podcast, Leading Ladies

Sander Verniers

Auteur Sander Verniers

Né en 1987 entre l’Atomium et la Basilique de Koekelberg, Sander a rapidement adopté le rythme de la capitale. Après ses études en marketing et marketing numérique, il a pris l’avion et est parti à la recherche de la fin du monde, pour ensuite revenir s’installer en région bruxelloise. Une fois à la bonne température, il s’est secoué le cocotier au services de marques et d’agences avant de définitivement rejoindre Mediahuis.