Header1 Thomas Leysen

Capitaine d’industrie - Thomas Leysen

23 mai 2019

En tant que président de Mediahuis, son nom est indissociablement lié à l’histoire de notre groupe. Thomas Leysen est toutefois aussi président de KBC et d’Umicore. Depuis des décennies déjà, il joue un rôle de tout premier plan dans le débat économique dans notre pays. Il était donc grand temps de consacrer un podcast à ce capitaine d’industrie.

Dans cet épisode, Thomas Leysen nous entretient, entre autres, sur l’offre récente déposée par Mediahuis pour la reprise de la société média irlandaise Independent News & Media, sur l’importance d’un journalisme indépendant et du déménagement de groupes média à Anvers.

Écoutez le podcast ici

 

En 1976, André Leysen et une poignées d’autres industriels flamands sauvaient le groupe de presse quotidienne De Standaard, une semaine après que celui-ci avait été déclaré en faillite. En quelques mois, l’entrepreneur portuaire relativement inconnu qu’était André Leysen s’était ainsi mu en une figure publique de renommée nationale. Les événements ont eu une profonde influence sur son cadet, Thomas. Sans l’intervention du père, Mediahuis n’aurait sans doute jamais existé.

« Les trois sociétés dont je suis aujourd’hui président me tiennent toutes particulièrement à cœur, mais avec Mediahuis j’ai bien évidemment un lien familial. Je me souviens fort bien de cette époque mouvementée, durant laquelle De Standaard a failli sombrer ; j’ai grandi avec. Quand mon père a sauvé le groupe de la faillite en 1976, il l’a fait par intérêt sociétal. Cela fait partie de mon histoire familiale et finalement, je me suis retrouvé très tôt dans le conseil d’administration de Mediahuis. De là où je suis, cela fait 35 ans que je vois le paysage média se transformer à la vitesse grand V.  »

 Featured3 Thomas Leysen

 

Entre-temps, Thomas est lui-même devenu papa à quatre reprises. L’entrepreneuriat a été inculqué à ses enfants dès le berceau. Ainsi, sa fille Alexa est le moteur des ‘Journées sans viande’, une initiative on ne peut plus actuelle en ces temps de protestations climatiques. De quel œil Thomas voit-il tout cela ?

« Cela fait belle lurette que je suis convaincu que le climat et la nécessité d’évoluer vers un développement économique plus durable constituent LE défi clé du 21e siècle. Cela fait quelques années que le thème est très actuel et il continuera à l’être pendant bien des années encore. C’est une bonne chose que la génération plus jeune prenne désormais les rênes et augmente le tempo. Avec les ‘Journées sans viande’, ma fille Alexa a réussi à engager 100.000 Flamands à faire quelque chose de concret pour le climat. Les marches incessantes pour le climat et des initiatives comme ‘Sign for My Future’ sont autant de signaux univoques qui doivent éperonner la politique pour qu’elle se mette au travail sans plus tarder.  »

 Featured2 Thomas Leysen

 

En plus d’être un entrepreneur de premier plan, Thomas Leysen est aussi un passionné d’art. En fin de podcast, nous avons tenté de corriger son amour pour les vieux maîtres flamands. À vous de découvrir dans l’interview complète si nous y sommes parvenus.

 
Ecoutez l’interview tout entière dans notre podcast, Afrit 10

 

Découvrez ici Afrit 10

Catégorie: Podcast

Sander Verniers

Auteur Sander Verniers

Né en 1987 entre l’Atomium et la Basilique de Koekelberg, Sander a rapidement adopté le rythme de la capitale. Après ses études en marketing et marketing numérique, il a pris l’avion et est parti à la recherche de la fin du monde, pour ensuite revenir s’installer en région bruxelloise. Une fois à la bonne température, il s’est secoué le cocotier au services de marques et d’agences avant de définitivement rejoindre Mediahuis.